22 janvier 2014

‘ Un matin dans la brume ‘ : croustillant choco gavottes, dacquoise noisettes et sirop d’érable, panna cotta au poivre long de Java et barbe à papa

Haute pâtisserie

Depuis quelques jours s’offre un spectacle d’une rare beauté devant mes fenêtres. Les montagnes, la brume, les sommets enneigés… De ce décor d’hiver très mélancolique se dégage beaucoup de poésie, de légèreté et une profonde densité. Cette petite pâtisserie est directement inspirée de cette image.

Pour ceux qui ne connaissent pas le poivre long de Java, il s’agit d’une épice très étonnante, qui n’a rien à voir avec le poivre que l’on utilise dans nos mets salés. Il a la forme de petites pommes de pin. Long chaton brun foncé, il est légèrement sucré, épicé avec des notes de cannelle, légèrement anisé et fruité. C’est une épice aux notes florales, toute en finesse. Elle est aussi subtile que la fève tonka. Ce poivre pousse à l’état sauvage sur les contreforts de l’Himalaya.

Pour vous mettre dans l’ambiance voici un petit son à lancer ici, dont les notes cristallines vous feront facilement penser aux larmes d’eau d’un ruisseau qui viennent s’oublier contre la roche.

Je vous souhaite une très belle année 2014, pleine de gourmandises.

Préparation : 30 min
Cuisson : 10 min
Repos : 5h

Pour 2 desserts :
Le croustillant choco gavottes
– 8 gros carrés de chocolats ou 16 carrés type tablette
– 4 cs de crème fleurette
– 4 cs de brisures de gavottes

la dacquoise noisettes et sirop d’érable
– 30 g de sucre + 30g
– 80 g de noisettes en poudre
– 2 cs de sirop d’érable
– 15 g de farine
– 2 blancs d’oeuf

La panna cotta au poivre long
– 150 g de crème fleurette à 30% de matière grasse
– 1 poivre long
– 2 cs de sirop d’érable
– 2 feuilles de gélatine

La barbe à papa
– Sucre
– Appareil à barbe à papa

Les noisettes en sucre filé
– quelques noisettes
– 100 g de sucre

– Sucre glace

Préparation :
Commencer par faire le croustillant choco- gavottes. Faire fondre le chocolat avec la crème à feu doux. Laisser reposer un peu le mélange et ajouter les brisures de gavottes. Mélanger la préparation. Tamiser le fond d’un cercle à pâtisserie. Penser à le disposer sur une assiette recouverte de papier sulfurisé et bloquer au froid.

Pour la dacquoise, battre les blancs en neige au robot avec une pincée de sel. Incorporer progressivement toujours en battant 30 gr de sucre. Les blancs doivent être bien fermes. Réserver. Dans un petit saladier, mélanger la poudre de noisettes, le sucre restant et la farine. Ajouter le sirop d’érable. Ajouter délicatement le mélange blancs/ sucre. Etaler sur du papier guitare.  Enfourner à four chaud 200° pendant environ 10 à 15 min, que la dacquoise soit bien dorée. Réserver.

Démouler le choco-gavotte de votre cercle à pâtisserie (pensez bien à laisser 2h minimum au frigo). Récupérer votre moule et détaillez de cercles avec dans la dacquoise. Réserver au frais.

Faire tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide. Dans une petite casserole mélanger la crème fleurette, et le sirop d’érable. Râpez le poivre long (quantité selon votre goût). Porter à ébullition en prenant soin de remuer. Incorporer une à une les feuilles de gélatine égouttées. Mélanger. Retirez du feu et verser la préparation dans des moules en silicone. Laisser refroidir avant de bloquer au froid dans votre réfrigérateur pendant 4h minimum.

Pour les noisettes en sucre filé, faire un caramel à sec avec le sucre. Planter les noisettes sur des cures-dents. Lorsque le caramel est bien brun, plonger les noisettes dedans. Les suspendre comme vous pouvez la tête en bas. Chez moi c’est un peu artisanal, je me suis construit un petit support en bois avec des trous et des pinces à linge ! Laisser durcir.

Pour le dressage, commencez par mettre le croustillant choco gavotte, avant de dresser dessus la dacquoise puis la panna cotta. Dresser les noisettes en sucre filé. Saupoudrer de sucre glace.

Au dernier moment faire la barbe à papa. Mettre le sucre dans la machine et laissez le sucre s’enrouler autour d’un pic en bois. Enlever délicatement le sucre coton et dresser sur les pics des noisettes en sucre filé.

Bonne dégustation !

Blanccoco_Photographe_Patisserie1-2

Blanccoco_Photographe_Patisserie1-5

Blanccoco_Photographe_Patisserie1-6

 

SHARE
Mathilda : 09:08 janvier 22, 2014
C'est terriblement poétique, waouu ! On a pas trop le même spectacle sous les yeux : chez moi cela donnerait plutôt un gâteau chocolat tout bouillasseux...
mathilde : 09:53 janvier 22, 2014
wouuaaa c'est superbement gourmand, bravo !
LadyMilonguera : 11:05 janvier 22, 2014
Oh la la... il est vraiment magnifique !
Nicole : 13:36 janvier 22, 2014
Juste sublime !!!!!! miam !!!!
MathildeB : 22:34 janvier 22, 2014
Brume ou nuage sur le Mont Blanc !?
Elen : 09:33 janvier 24, 2014
Juste magnifique!
Emeline : 20:40 février 6, 2014
Whaah. N'ayons pas peur des mots : ta création est juste à couper le souffle : un concentré de douceur et de gourmandise; des photos sublimes .... Je t'admire !
Lou : 07:48 avril 18, 2014
C'est tout simplement magnifique !
Framboisine : 13:30 mai 1, 2014
De toute beauté !
Cohen-Solal : 08:18 mai 26, 2014
Un délice pour les yeux et probablement pour le palais... Merci de me permettre de vous admirer.
au 3, rue des p'tits gâteaux : 21:21 août 4, 2014
Bonsoir! Je découvre votre blog grâce à la revue Pâtisseries & Cie. Je le trouve superbe! Des recettes délicieuses et des photos qui mettent l'eau à la bouche! Beaucoup de poésie dans cette création. Bravo à vous! Je fonce le mettre dans mes favoris!-) Bonne soirée. Lali
Mélina & Chocolat : 12:11 mai 27, 2015
Waow, c'est vraiment magnifique et ça doit être très gouteux, avec toutes ces saveurs! Quelles jolies photos! Félicitations ;)

Les commentaires sont fermés.

Related Posts
Featured
White – Dessert de fêtes
Le plus dur c’est de choisir !
Dôme au chocolat blanc, grenade et creme de citron vert